CÔTE D’IVOIRE : LE MINISTRE SANGOFOWA-COULIBALY ENGAGE SES COLLABORATEURS À UN TAUX D’EXÉCUTION DE 100% DES PROJETS

Le ministre des Mines, du Pétrole et de l’Energie, Mamadou Sangofowa-Coulibaly a engagé le 25 janvier 2023, ses collaborateurs à un taux d’exécution de 100% des projets de son département ministériel en 2023.

« L’année 2023 sera consacrée à l’action, c’est-à-dire à l’implémentation des plans d’action qui auront été arrêtés » a préconisé le ministre après un bon moment d’échange avec ses collaborateurs. Pour lui, ces chantiers ont été initiés et sont en cours de mise en œuvre, avec pour socle l’actualisation de la politique de développement des ressources énergétiques et extractives de Côte d’Ivoire. Il a ensuite rappelé avoir mis au mois d’octobre 2022, trois groupes de travail thématiques dont les propositions permettront d’accélérer la transformation qualitative de la gouvernance au sein du ministère. Il s’agit de la valorisation des ressources humaines, la dématérialisation des procédures métiers du ministère et la gestion optimale de l’exploitation minière artisanale et à petite échelle et la lutte contre l’orpaillage illicite.Afin de relever tous ces défis, le ministre souhaite établir au sein de son département un cadre de travail motivant pour le personnel, une approche de travail en équipe axée sur les résultats, des procédures claires et efficaces et des orientations stratégiques qui servent de boussole à tous les acteurs. « Je sais pouvoir compter sur votre mobilisation et votre engagement professionnels, pour que l’année 2023 soit marquée, à tous les niveaux, du sceau de la recherche de l’excellence opérationnelle » a souhaité le premier responsable du secteur des Mines, du Pétrole et de l’Energie.La guerre en Ukraine a engendré une profonde crise énergétique mondiale accentuée par le très net renchérissement du cours du dollar. En Afrique, plusieurs pays ont annoncé au mois de décembre 2022, des augmentations importantes des prix des produits pétroliers à la pompe ainsi que des tarifs de l’électricité.Rappelons qu’en Côte d’Ivoire, le président de la république, a mis à contribution le budget de l’Etat pour maintenir les prix et la consommation à des niveaux les plus bas de la sous-région afin de préserver le pouvoir d’achat des ménages et de garder l’activité économique à flot.

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp

ARTICLES CONNEXES

Posts récents

NEWSLETTERS

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les infos par email

REJOIGNEZ-NOUS