Côte d’ivoire : Vers la création d’un ordre des géologues

Les différentes organisations de géologue de côte d’ivoire, étaient reunies le vendredi 3 mai 2023 dans le cadre d’un atelier. La rencontre visait à échanger sur l’avant projet de loi, portant création de l’ordre des géologues de côte d’ivoire.

En Côte d’Ivoire, la profession de géologue est exercée sans encadrement, reduisant le fonctionnement efficient et optimal de cette profession. Profession, pourtant indispensable pour la connaissance du sol et du sous-sol notamment des ressources hydriques, énergétiques, minières et en hydrocarbures.

La nécessité d’organiser cette profession s’est davantage accrue au regard des attributions et compétences dévolues aux géologues. Ainsi, compte tenu de l’importance de l’expertise des géologues dans les travaux de recherche, de prospection, d’exploration, d’exploitation de certification et de rédaction des études de faisabilité devant permettre de déterminer la pertinence technique, économique et sociale des projets, il s’est avéré nécessaire de doter la Côte d’Ivoire d’un ordre des géologues.

Cet avant-projet de loi prévoit la constitution de l’Ordre professionnel des géologues de Côte d’Ivoire. A cet égard, elle définit ce que constitue l’exercice de la profession de géologue et en réglemente l’exercice. Par ailleurs, dans le cadre de la rédaction de cet avant-projet de loi, les parties prenantes ont été consultées à savoir : le doyen de l’Unité de Formation et de Recherche des Sciences de la Terre de l’Université Félix Houphouët Boigny IUFR STRMI, de l’École Supérieure des Mines et de la Géologie de l’Institut National Polytechnique Félix Houphouët Boigny, de l’Université de Man, de l’Union des Géologues de Côte d’Ivoire (UGCI), l’Association des Géologues de Côte d’Ivoire (AGCI), la Société Géologique de Côte d’Ivoire (SGCI) et l’Association des Agents Techniques des Mines (2ATM).

Enfin, l’avant-projet de loi prévoit différentes dispositions visant à assurer le fonctionnement du nouvel ordre professionnel dès I ‘entrée en vigueur des dispositions prévoyant sa constitution. Ladite loi détermine les missions et organes de l’ordre des géologues et définit la profession de géologue.

Saluant l’initiative , Coulibaly Seydou, le Directeur Général des mines et de la géologie, représentant le Ministère des Mines, du pétrol et de l’Energie a indiqué que ce projet de loi, est en phase avec la vision du chef de l’Etat ivoirien, de faire du secteur des minier un puissant levier de developpement du pays.

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp

ARTICLES CONNEXES

Posts récents

NEWSLETTERS

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les infos par email

REJOIGNEZ-NOUS