Industrie du cacao : La colère de la Côte d’Ivoire et du Ghana

Pendant que le secteur du chocolat et du cacao accumule $120 milliards comme chiffres d’affaires annuel, seulement 6% est reversé à tous les pays producteurs de cette matière première.


Une situation que veut changer la Côte d’Ivoire et son voisin le Ghana, les plus gros producteurs de cacao au monde. Les deux Etats ouest africains participeront dès ce mercredi à Rome en Italie à la réunion de l’association européenne du cacao.
« Cette réunion est l’occasion pour nous, de nous adresser aux négociants, aux broyeurs, aux chocolatiers pour les inviter au respect des engagements qu’ils ont librement pris en soutenant depuis 2019 notre initiative avec le Ghana, de fixer un prix plancher de $2600 (1 300 000 FCFA) et un différentiel de revenu décent de $400 (200 000 Fcfa) la tonne. Et ceci, pour sortir nos planteurs de la pauvreté parce qu’ils ne bénéficient pas des revenus importants que génèrent cette industrie. », a soutenu Yves Brahima Koné, directeur général du Conseil café cacao.
Le prix plancher est un engagement pris par les industriels du cacao en faveur d’un revenu décent et rémunérateur pour les millions de petits planteurs ivoiriens et ghanéens.
Les autorités ivoirienne et ghanéenne constatent que malgré la mise en place du prix plancher et du différentiel de revenu décent (DRD), les multinationales ont négocié à la baisse. Ce différentiel d’origine est passé en 2020 du positif au négatif.


« Notre message est claire. Nous sommes là pour défendre nos planteurs de cacao et les intérêts de la cote d’ivoire et du gouvernement ivoirien. Le secteur cacao est vital pour notre économie et l’industrie du cacao doit respecter ses engagements. Il faut payer le DRD et un différentiel d’origine positif » a martelé Yves Brahima Koné.


Un bras de fer entre le couple ivoiro-ghanéen et l’industrie internationale du cacao qui semble tourner en faveur des deux pays. Cargill, le géant américain de l’agro-alimentaire et premier acheteur et exportateur de fèves de cacao en Côte d’ivoire, a acheté 25.000 tonnes pour la saison 2023-2024 avec un différentiel d’origine positif.
La Côte d’Ivoire et le Ghana produisent tous deux, 60% de la production mondiale de cacao.

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp

ARTICLES CONNEXES

Posts récents

NEWSLETTERS

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les infos par email

REJOIGNEZ-NOUS