Coton: le gouvernement veut « développer une industrie locale »

A l’occasion d’une rencontre avec des opérateurs économiques brésiliens, Kobenan Kouassi Adjoumani ministre de l’agriculture et du développement rurale a annoncé, lundi 12 septembre que la Côte d’Ivoire ambitionne de se hisser au rang des nations de textile.

« L’ambition du Gouvernement ivoirien étant de développer une industrie locale de transformation de la production cotonnière basée en matières premières de qualité » a affirmé le ministre de l’agriculture et du développement rural.

Lors de la célébration de la journée mondiale du coton, en octobre 2021. Le premier ministre ivoirien avait déjà exprimé la nécessité pour le pays « d’accroître la productivité à travers une transformation accrue des richesses agricoles et une relance de l’industrie textile et de la confection. »

La Côte d’Ivoire disposait de plusieurs unités de transformation de coton comme UTEXI à Dimbokro ou encore Tituraf et Filtisac à Bouaké. Ces usines ont fermé à cause de la crise civilo-militaire survenu en 2002.

Lors de la campagne 2020-2021, la Côte d’Ivoire a fait une production de 559.483 tonnes. La campagne cotonnière de 2021-2022 connaît une baisse 4%, soit 539 623 tonnes de coton. Cette descente est liée « à des poches de sécheresse, mais aussi à un prolongement de la pluie », a révélé Kobenan Kouassi Adjoumani.

William Yao

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp

ARTICLES CONNEXES

Posts récents

NEWSLETTERS

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les infos par email

REJOIGNEZ-NOUS