RDC : les populations signent une pétition contre l’exploitation du pétrole

Craignant une catastrophe écologique, ce sont plus de 100 000 personnes qui ont signé une pétition demandant au président congolais président Félix Tshisekedi, de sursoir à ses projets pétroliers.

Pour rappel, La République démocratique du Congo (RDC) vient de mettre aux enchères 30 blocs pétroliers et blocs gaziers. Les appels d’offres internationaux ont été lancés le jeudi 28 juillet 2022 à Kinshasa par le président Félix Tshisekedi, rassurant que les travaux d’exploitation et d’exploration se feront « à l’aide de moyens technologiques les plus modernes qui protègent l’environnement, la faune et la flore et préservent les écosystèmes ainsi que les équilibres écologiques » .

Loin d’être convaincus les associations de défense ont appelé le chef de l’Etat a annulé ce vaste projet visant la mise en vente de blocs couvrant une zone de plus de 240 000 km². « Cette vente aux enchères ne se contente pas de tourner en dérision l’image de la RDC en tant que solution à la crise climatique, elle expose les Congolais à la corruption, à la violence et à la pauvreté qui accompagnent inévitablement la malédiction du pétrole », s’indigne Irène Wabiwa, chef de projet international pour la campagne sur les forêts du bassin du Congo à Greenpeace Afrique.

Ainsi, dans une pétition remise le 25 juillet 2022 par des militants de Greenpeace Afrique à la présidence de la RDC, plus de 100 mille personnes demandent au président Félix Tshisekedi, de mettre fin à l’exploitation de nouveaux champs pétroliers et gaziers dans le pays.

Initiée par Greenpeace Afrique, Rainforest Foundation UK et Rainforest Rescue, la pétition précise que le gouvernement de la RDC s’approche d’un point de non-retour. « Le gouvernement veut sacrifier de vastes zones de la forêt tropicale et des tourbières du Congo pour le pétrole. Ce serait un désastre absolu pour le climat, la biodiversité et les populations locales. », mentionne le document.

Selon les autorités, la vente de ces blocs pétroliers devrait rapporter près de 2000 milliards de dollars américains au pays. Pour le gouvernement tshisekedi, cette manne pétrolière pourrait accélérer le processus de développement et améliorer les conditions de vie des populations congolaises .

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp

ARTICLES CONNEXES

Posts récents

NEWSLETTERS

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les infos par email

REJOIGNEZ-NOUS