Transformation locale de l’anacarde : l’Afrique a besoin d’une enveloppe de 80 millions de dollars

« L’Afrique a besoin d’une enveloppe de 80 millions de dollars (soit plus de 51 milliards de FCFA) pour transformer localement l’anacarde », a indiqué Maboula Diagne, Vice-Président de la Banque d’Investissement et de Développement de la CEDAO (BIDC).

aboula Diagne, Vice-Président de la Banque d’Investissement et de Développement de la CEDAO (BIDC).

Selon le Vice-Président de la Banque d’Investissement et de Développement de la Cedao (BIDC), avec une enveloppe de 80 millions de dollars, l’Afrique serait en mesure de transformer localement l’anacarde (noix de cajou).
Ce qui pourrait rapporter au continent 750 millions de dollars (plus de 481 milliards de FCFA) de chiffre d’affaires par an.
L’Afrique faut-il le noter, est le plus grand producteur de noix de cajou. 90% de sa production brut est commercialisée sur le marché mondial.
Sur le continent, les principaux producteurs sont : la Côte d’Ivoire (environ 800.000 tonnes par an), la Guinée-Bissau, la Tanzanie, le Nigéria, le Bénin, le Mozambique et le Ghana.

Cependant ce sont seulement 15% des noix d’anacardes qui sont transformées et décortiquées sur place en Afrique.
Les 85% restants sont traités en Asie, principalement au Vietnam.
Fort de ce constat, l’OIF a plaidé pour transférer les technologies asiatiques sur le continent afin de transformer directement, sur place, la noix de cajou.
Ce plaidoyer est intervenu dans le cadre de la mission économique et commerciale (MECA) qui a eu lieu au Vietnam à Hô Chi Minh.


Il y a, à ce propos, une société spécialisée dans la conception et la fabrication de machines agricoles, rodée dans la transformation de l’anacarde, qui s’est portée volontaire pour le transfert des technologies.
Cette société qui veut trouver des partenaires sur place, fournir des unités de fabrication de machines pour la transformation de noix de cajou d’une capacité de 1 à 100 tonnes par jour.
Notons par ailleurs que les différentes étapes de la transformation sont le Calibrage et le nettoyage, le Décorticage et la séparation, le Dépelliculage, la Classification et l’Emballage.

Marina N

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp

ARTICLES CONNEXES

Posts récents

NEWSLETTERS

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les infos par email

REJOIGNEZ-NOUS